Musiques d’écriture : La playlist du Page de l’Aurore

Dans le roman Les Stagiaires, de Samantha Bailly, une chanson est proposée au début de chaque chapitre pour à la fois en donner le thème et proposer une ambiance musicale qui correspond à l’histoire. Je n’ai pas fait la même chose dans Le Page de l’Aurore, mais comme j’écris toujours avec de la musique dans les oreilles j’ai noté au fil de l’écriture quelles musiques s’assortissaient particulièrement bien avec certains passages. 

Je vous les partage comme une invitation à plonger dans ma tête ! Je ne les ai pas indiquées dans le texte du roman, vous serez donc les seuls à les connaître 😉 Cliquez sur les liens pour accéder aux vidéos YouTube.

Musique d'écriture : la playlist de mon roman Le Page de l'Aurore

Ouverture : La playlist du Royaume d’Or

La première partie du roman se passe au Royaume d’Or et est centrée sur le personnage de Cœur. Pour illustrer cette atmosphère joyeuse et paisible, j’aime écouter le 1er mouvement de la 6ème symhonie de Beethoven, la fameuse Symphonie Pastorale – popularisée par Disney dans le film Fantasia (j’imagine TELLEMENT Cœur gambadant dans a campagne telle une innocente petite licorne, ou un bébé Pégase apprenant à voler ♥).

Puis, lorsque Cœur sort de son nid et part explorer la capitale du royaume, Everlon, j’apprécie le thème du film Shakespeare in Love : le cadre de Londres à la Renaissance correspond exactement à ce que je cherche à retranscrire … Surtout dans une scène où les personnages assistent à une représentation dans un théâtre qui ressemble furieusement à celui du Globe ^^

Symphonie de péripéties

Les choses se corsent dans la suite de l’histoire et Cœur est amené à traverser le pays ennemi, Torraure. Et qui dit pays ennemi dit évidemment … scène de bataille (rappelez-vous mon article où je vous expliquais mes astuces pour écrire ce genre de scènes). Pour une scène de bataille, il me fallait de la musique épique, rythmée, avec un côté sombre pour soutenir le suspense. J’ai donc écouté en boucle la BO du film Batman: The Dark Knight ainsi que les musiques du groupe Two Steps From Hell, en particulier Archangel et Strength of a Thousand Men.

Mais il faut aussi qu’une bataille se termine. Pour évoquer la désolation d’un champ de bataille ravagé, j’ai découvert la BO d’une adaptation de Guerre et Paix, très pertinemment appelée Retreat. Rien de tel que des voix de basses slaves pour calmer l’ambiance.

La suite va être plus compliquée à décrire sans vous donner davantage de spoilers 😉 Je repasserai peut-être sur cet article quand le livre sera sorti, pour vous donner plus de détails.

  • Pour une scène de dialogues qui se charge progressivement en tension, au chapitre 13, j’ai choisi pour commencer la musique The Pointy End de la série Game of Thrones, puis un extrait des musiques de la BO du jeu Assassin’s Creed, Borgia Occupation, qui amène beaucoup plus de malaise
  • Toujours dans le même chapitre, la tension est brusquement suspendue par l’évocation d’un jeune personnage en danger, passage que j’ai écrit en écoutant une musique que j’adore : la magnifique Narnia Lullaby, du premier film sur les chroniques de Narnia. J’adore la façon dont elle progresse de la douceur à la menace
  • Plus tard, le moment arrive de faire preuve de sagesse et d’audace dans la prise de décisions qui vont changer le cours de l’intrigue, dans un contexte qui est toujours celui d’une guerre : à ce moment, j’ai fait appel à la noblesse de Captain America avec le titre Divided We Fall, du film Civil War 
  • On amorce ensuite des scènes qui sont plus dans le voyage, la quête et l’aventure que dans la confrontation armée, tout en gardant un aspect sombre. Pour ces passages, je recommande la musique du film Maleficent, en particulier le premier titre : Maleficent Suite (ah, ce petit développement épique à 3’58 !)
  • Je ne vais pas vous dire exactement quand, ni ce qu’il se passe, mais à la lecture vous identifierez certainement le passage tragique où s’impose l’écoute du terrible Doomsday, de la série Doctor Who. Oui, vous pourrez sortir les mouchoirs. Et si je vous dis que les passages suivants s’accompagnent très bien des violons languissants de Sherlocked (extrait de la saison 2 de Sherlock), voire des notes mélancoliques de la chanson Kissing You, de Des’Ree, figurant dans le film Romeo + Juliet, vous vous douterez bien que le passage n’est pas très guilleret.
    Je précise qu’il n’y a pas d’histoire d’amour en jeu, mais il se trouve que les histoires d’amour tragiques fournissent de superbes musiques 😉

Vous vous souvenez de ma terrible Reine de Torraure, la Sorcière de Fer ? Pour elle, l’accompagnement musical était facile à trouver : il s’agit du thème de Regina, la méchante sorcière de la série Once Upon A Time. En termes de style et de froideur cruelle, la reine de Blanche-Neige est globalement une très bonne source d’inspiration !

Reprenons le cours des événements. Nous arrivons à un chapitre où l’on retourne dans une atmosphère d’aventure et de course contre la montre : je suis retournée puiser dans la série Sherlock pour utiliser son superbe thème principal. Vous voyez Sherlock et John courir fébrilement à travers les rues de Londres ? Voilà, changez le décor et vous avez la bonne ambiance.

*** Si vous ne voulez rien savoir sur la façon dont ce roman se termine, je vous suggère de vous arrêter ici ! ***

 

Final … ou presque

Je vous transporte à présent dans la dernière partie du roman, où nos héros semblent atteindre enfin leur but, même s’il leur reste encore quelques obstacles à surmonter. Le titre The Legend Begins, d’Audiomachine, permet d’illustrer ce sentiment de quête (presque) accomplie et de soulagement. On retrouve ce sentiment à une échelle beaucoup plus intime dans la suite du chapitre, avec une scène de retrouvailles qui, avec sa succession de surprise, d’incrédulité puis de joie, colle parfaitement à la musique finale du dessin animé La Belle et La Bête. J’en suis très fière ^^

Au chapitre suivant, c’est carrément la fête et à un niveau assez officiel. Pour moi, la musique idéale à ce moment est celle de la fin de l’épisode I de Star Wars, Augie’s Great Municipal Band dans La Menace Fantôme (oui, j’aime bien la Prélogie). Comme elle est très courte, je pense que j’ai dû l’écouter en boucle environ 250 fois pour toutes mes relectures et réécritures de cette scène !
Mais comme pour Star Wars, cette scène de fête n’est ni la fin de l’histoire, ni celle des soucis. La plupart des héros se séparent au son de la musique du couronnement d’Aragorn dans Le Retour du Roi, dans une atmosphère apaisée mais mélancolique. Et alors qu’ils croient pouvoir profiter du repos du guerrier … Des difficultés imprévues se présentent, plus sournoises qu’un conflit ouvert, plus profondes. Je les illustre avec la musique de la scène « Chaos is a ladder » de la série Game of Thrones, car qui de mieux que Littlefinger pour transmettre cette impression de trahison ?

Mais allez, cette mésaventure n’est pas la fin de tout pour notre petit Cœur ! Le dernier chapitre s’ouvre sur un nouvel espoir, un retour aux choses qui comptent vraiment – avec la musique Joanna drives off du film Love Actually – et une promesse pour l’avenir, avec la bien nommée Promise de Thomas Bergersen.

J’espère ne pas vous en avoir trop dit ! Ça me tient vraiment à cœur de vous partager ces musiques : le canal de l’écriture est magnifique, et en tant qu’auteur notre devoir est de vous transmettre nos émotions à travers des mots, mais il y a des moments où ça ne suffit pas. Où il faut une dimension supplémentaire. Je vous encourage vivement à garder ces musiques sous le coude pour le jour où vous aurez mon roman entre les mains 😉

Crédits image : Simone Acquaroli on Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :