Comment investir, quand on est pauvre, pour prendre son art au sérieux

Je reblogue rarement des articles, mais celui-ci me semble être d’utilité publique.

Le site d'auteur d'Olivier Saraja

Il y a peu de temps, l’ami Lionel Davoust s’est pris un sacré shitstorm sur le coin du cigare pour avoir énoncé sur Twitter que « investir, c’est aussi prendre son art au sérieux ». Je ne reviendrais pas sur la maladresse de la formulation, qui laisserait faussement entendre auprès de qui ne connaît pas le bonhomme et tout son travail de fond pour rendre l’écriture accessible au plus grand nombre, que si tu ne claques pas la thune que tu n’as pas dans des logiciels hors de prix, tu ne peux pas être pris au sérieux. Il suffit de lire ses articles pour comprendre que dans son esprit, il n’est pas question que d’investissement financier, mais aussi et surtout d’investissement personnel.

2019-07-08_21h23_29

Au lieu de cela, je vais plutôt montrer que de nombreux outils (informatiques, il en existe également de formidables au format papier, mais considérons que…

Voir l’article original 463 mots de plus

#PAYETONAUTEUR

Je n’avais pas prévu d’aller au Salon du Livre de toute façon, mais je pense que ce qu’il se passe depuis 4 jours avec #payetonauteur est important et mérite qu’on en parle le plus possible !

dear ema - blog littéraire

Les monstres, installez-vous bien, l’heure est grave.
Et pour une fois, je ne dis même pas ça pour rire.

Depuis samedi, la twittosphère, blogosphère, stratosphère, s’ébranle devant ce qui s’apparente bel et bien à une injustice.

Tu n’es probablement pas sans savoir que d’ici peu se tiendra le salon « Livre Paris ».
Salon qui ne m’enjaillais déjà pas moult mais là..

Dans un monde où l’appât du gain dirige bien trop d’êtres malhonnêtes, il faut encore que les auteurs en paient le prix.

Il pourrait presque sembler dérisoire de mentionner que sans auteurs.. hum.. on peut assurément dire que le monde littéraire serait inexistant. Pourtant, dans les esprits étriqués peuplant ledit monde littéraire, il s’avère que les auteurs n’ont bien souvent droit… à rien en fait.
Livre Paris en donne le parfait exemple en estimant normal que les auteurs intervenants ne pourront pas tous prétendre à une rémunération.

Pour…

Voir l’article original 736 mots de plus

WordPress.com.

Retour en haut ↑