J’ai testé la masterclass de Cécile Duquenne pour un lectorat fidèle et engagé

Comment se créer une communauté de lecteurs qui deviendront vos plus grands fans ?

Pendant le confinement, je me suis abonnée à la newsletter quotidienne de Cécile Duquenne, une autrice qui a fondé son école d’écriture en ligne.

J’étais intriguée par le principe, mais pas très tentée par ses premières formations. Jusqu’à ce qu’elle annonce le lancement d’une masterclass : « LE PLAN D’ACTION pour se constituer un lectorat fidèle et engagé ». Ce thème m’a parlé plus que les autres et, pour une fois, j’ai décidé de sauter le pas.

Bilan : je n’ai pas été déçue 🙂

Je vais vous expliquer ce que j’ai tiré de cette masterclass, ainsi que pourquoi (et pour qui !) je la recommande.

J'ai testé pour vous : la masterclass de Cécile Duquenne pour un lectorat fidèle et engagé


Pourquoi craquer pour une masterclass d’écriture ?

Un matin, j’ai reçu un email intitulé « Pour être un auteur reconnu, écrire de bons romans ne suffit pas ». Ça parlait de conquérir le cœur de ses lecteurs. De se constituer un lectorat fidèle et engagé.

C’était un email long (2000 mots), mais qui tapait juste là où ça faisait mal : l’impression d’avoir eu très peu de résultats après la publication de son roman. Et ça proposait une stratégie aussi solide que prometteuse pour changer les choses, en mettant notre talent pour l’écriture au service du marketing.

En plus, il y avait une réduction.

En arrivant à la fin de ce mail, je n’avais qu’une envie : cliquer sur le gros bouton. J’ai hésité toute la matinée… et j’ai fini par craquer.

Pourtant, j’ai déjà une formation en marketing et de l’expérience dans le domaine. Je pouvais donc me dire que je savais déjà l’essentiel et que j’appliquais aussi sans doute une partie des conseils qui allaient être donnés.

Ce qui a particulièrement fait pencher la balance, c’est que cet email m’a tourné dans la tête pendant des heures. Je n’arrivais pas à penser à autre chose, j’avais tellement peur de passer à côté d’une opportunité en or !

 

Alors je me suis dit : si cette masterclass m’apprend au moins à rédiger des emails (ou des posts Instagram) aussi efficaces et accrocheurs, alors ça vaudra le coup. Sans parler de tout le reste.

À long terme, j’ai l’ambition de construire une carrière autour de l’écriture.  Et je me rends compte depuis plusieurs mois que j’ai beaucoup moins de commentaires qu’avant sur mon blog, moins d’interactions avec les autres sur Twitter et très peu sur Instagram.

 

J’ai donc investi 50% de mes droits d’auteur 2019 dans cette masterclass. Je l’ai écoutée en prenant des notes (20 pages, tout de même), puis je les ai relues et je m’efforce depuis de mettre les conseils en pratique.

 


De quoi parle la masterclass pour un lectorat fidèle et engagé

Je ne vais pas vous résumer la masterclass, car d’une part je pense que je n’ai pas le droit ^^ et d’autre part je suis convaincue que les explications posées et progressives de Cécile Duquenne sont bénéfiques.

C’est le genre de sujet qui mérite qu’on s’y attarde et qu’on ne le balaye pas en un article rapide.

Voici cependant les principaux thèmes abordés :

  • Pourquoi travailler son marketing en tant qu’auteur, sans renoncer à son éthique ni à sa sincérité
  • L’importance du positionnement et de la définition de sa marque personnelle
  • La compréhension de ce qu’est un lecteur cible et de qui il est
  • Les règles à suivre pour créer des contenus fidélisants et engageants sur les réseaux sociaux
  • Pourquoi la création d’une relation de confiance est essentielle et comment s’y prendre
  • Comment rédiger des emails magiques qui donnent envie de cliquer sur le gros bouton à la fin 😉
  • Le plan d’action à suivre pour mettre en pratique ces conseils

Plutôt alléchant, non ?


Ce que j’ai trouvé utile

De façon générale, le point fort de cette masterclass est d’associer la théorie et la pratique. 

Des exercices sont proposés tout au long de la formation pour appliquer les conseils à sa propre situation. Et mine de rien, ils demandent un certain travail de réflexion ! J’y ai consacré quelques soirées et je pense que ce sont des exercices sur lesquels je reviendrai régulièrement à l’avenir, pour voir si les choses ont évolué.

Cette masterclass était-elle redondante par rapport à mes connaissances en marketing ? Oui et non.

Certains concepts classiques m’étaient déjà connus, comme le positionnement ou le « persona ».

D’ailleurs, j’avais un peu d’appréhension en voyant que ces thèmes allaient être abordés. Pour moi, c’était justement des méthodes lourdes et artificielles et je n’en voyais pas l’utilité, en tout cas pas dans mon activité d’autrice.

Eh bien c’est finalement là que j’ai été le plus surprise. En effet, la méthode de Cécile Duquenne propose un twist tout simple mais auquel je n’avais jamais pensé. Le principe n’est pas de se creuser la tête pendant des heures pour imaginer qui serait notre lecteur idéal et lui inventer une vie, ni de creuser les analyses statistiques de Google pour déterminer son genre, sa classe d’âge et ses centres d’intérêt. Bien au contraire, il s’agit de partir de ce qu’on connaît déjà… en commençant par soi-même.

Cette masterclass a-t-elle changé radicalement ma façon de procéder ? Non et oui ^^

J’avais déjà une certaine activité sur les réseaux sociaux et, je pense, une approche aussi sincère que possible.

Je ne sais pas vraiment mentir, donc j’aurais eu du mal à créer et entretenir une personnalité fictive de romancière super cool qui a tout compris à la vie et se prend pour une star. J’évite aussi les attitudes commerciales trop agressives et je ne supplie pas chaque jour mes abonnés d’acheter mon roman.

En revanche, ça a modifié ma perception d’Instagram. 

Jusqu’à présent, c’était un réseau qui me décevait un peu car il amène très peu de visiteurs sur mon blog.

Mais j’ai fini par comprendre que je visais le mauvais objectif. L’intérêt d’Instagram est de créer de la proximité et de toucher des personnes qui vont aimer ma personnalité d’autrice, et à travers ça, mes romans. Il s’agit de générer des interactions, d’apprendre à connaître les gens et de créer des interactions de long terme.

Le nombre de visiteurs qui vont consulter mes modèles de fiche de personnage, du coup, on s’en fiche un peu.

Depuis, j’apprends à utiliser ce réseau autrement.


Ce qui m’a manqué

J’en aurais voulu davantage ! 🙂

Le petit reproche que je ferais à cette masterclass, c’est qu’elle était très centrée sur les réseaux sociaux.

Le sujet de la newsletter est abordé très rapidement et de façon un peu superficielle. J’aurais beaucoup aimé avoir davantage de conseils sur la façon de l’utiliser.

Si vous voulez m’en donner, abonnez-vous à ma newsletter actuelle et dites-moi ce qui vous intéresserait >> c’est par ici !

Un autre aspect qui, pour le coup, a été complètement passé sous silence… C’est le blog ! Cécile Duquenne n’en parle pas du tout.

Elle conseille de passer un certain temps chaque semaine à préparer des contenus pour ses réseaux sociaux, et je veux bien, mais avec un roman à écrire et un article de 1500 mots chaque semaine, ça commence à faire beaucoup ^^

Je regrette donc de ne pas avoir eu de recommandations sur la façon de lier intelligemment les contenus d’un blog d’écriture et ceux des réseaux sociaux, sans y passer toutes ses soirées. Je ne vais tout de même pas arrêter mes articles pour poster sur Instagram…


Les résultats aujourd’hui

Je n’ai pas souhaité rédiger cet article tout de suite après avoir suivi la formation. Je voulais d’abord voir si les actions que j’allais mettre en place auraient des résultats.

Alors, qu’ai-je fait ?

J’ai commencé par me fixer des objectifs. Et cette première étape m’a beaucoup enthousiasmée.

Quand j’ai lancé mon blog, je n’avais pas de plan bien défini et je ne m’étais pas fixé d’objectif à atteindre… À part continuer indéfiniment à poster des articles. Et chaque semaine, c’est ce que je fais, sans me poser beaucoup plus de questions.

Quand j’ai lancé mon roman, je n’ai pas osé me fixer des objectifs de ventes, de peur d’être déçue. Quand j’ai lancé ma newsletter, pareil.

Mais si la peur est une conseillère rassurante, on ne peut pas se contenter d’elle. C’est tout aussi important de relever parfois la tête et de se demander : idéalement, où est-ce que je voudrais en être dans 5 ans ?

Je me suis fixé des objectifs sur plusieurs aspects, en visant 2025 :

  • Volume de ventes de mes romans
  • Nombre de romans écrits
  • Nombre d’abonnés à ma newsletter
  • Nombre d’abonnés à Instagram

Et pour atteindre ma cible en 2025, j’ai déterminé comment je devais avancer d’ici là. Avec, pour commencer, des objectifs pour chaque trimestre de l’année en cours (sauf pour les ventes de romans, que je ne peux pas suivre aussi régulièrement).

J’ai donc fixé en avril mes objectifs pour le 2ème trimestre.

Voici les résultats que j’ai obtenus fin juin :

  • Terminer la réécriture de Météorites -> KO, je compte l’achever en juillet
  • Atteindre 300 abonnés Instagram (vs. 260 fin mars) -> j’en ai eu 346
  • Atteindre 400 abonnés à ma newsletter (vs 245 fin mars) -> j’en ai eu 423

J’ai donc largement dépassé mes objectifs de visibilité, qui étaient les plus directement liés à la masterclass ! Surtout, j’ai beaucoup plus échangé avec d’autres auteurs et lecteurs potentiels sur Instagram. J’en ai aussi profité pour utiliser mon vrai nom sur mon compte : @astrid.sterin.romanciere

J’en suis vraiment satisfaite et j’espère continuer à progresser à ce rythme, mais aussi à accroître les interactions avec ceux qui me suivent, puisqu’au final c’est quand même le plus intéressant. J’ai beaucoup de projets, notamment autour de ma newsletter que je vais sans doute refondre à la rentrée.

Et j’ai hâte de voir les résultats des 3ème et 4ème trimestres !


Cette masterclass m’a donc été instructive et utile. L’essentiel à retenir est que, quelle que soit la formation, l’important est de la mettre en pratique ensuite, et pas seulement pendant quelques semaines.

C’est un travail de long terme.

Et vous, quels sont vos objectifs par rapport à l’écriture ? Les avez-vous chiffrés ou fixés dans le temps ? De quoi avez-vous vraiment envie ?

 

Crédits image : Anthony DELANOIX on Unsplash

5 commentaires sur “J’ai testé la masterclass de Cécile Duquenne pour un lectorat fidèle et engagé

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour cet avis ! Moi aussi je me suis inscrite à la newsletter de Cécile Duquenne, mais j’ai pas franchi le pas par rapport aux masterclass… je n’en ressens pas le besoin pour l’instant (Et je sais pas pourquoi, mais j’ai toujours une petite méfiance quand on te vend du rêve sur un mail pour un contenu payant…).
    En tout cas, tant mieux si ça t’a été utile !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ! J’avoue que je me laisse assez facilement tenter par ce genre de choses… Même si je ne craque pas à chaque fois. J’avais aussi récupéré la masterclass « écrire son premier roman » qui était gratuite pendant le confinement, j’avais bien aimé.
      Qu’est-ce qui te rend méfiante par rapport aux mails qui proposent un contenu payant ?

      Aimé par 1 personne

      1. C’est pas le fait de proposer un contenu payant qui me rend méfiante (je n’ai rien contre !), c’est plutôt de le vendre comme LE truc qui va bouleverser ta vie…! Pour le coup, je le vois un peu comme du marketing classique : « achète cette crème, tu verras, ça va changer ta vie, adieu les boutons, imperfections et tout le tralala ». Je dis pas que c’est ça, mais ça m’y fait penser.
        J’aime beaucoup la newsletter de Cécile Duquenne, très bien écrite, sincère sur le processus créatif et tout, mais à la fin, quand elle propose un coupon de réduction, ça me donne un peu l’impression d’avoir été manipulée 😕
        (Après, comme beaucoup de créatifs, j’ai du mal avec le marketing, ça doit être ça aussi 😅)

        Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :