Organiser la bêta-lecture de mon deuxième roman

Comment s’est passée la bêta-lecture de Météorites ?

Fin décembre, j’ai contacté plusieurs personnes pour leur proposer d’être mes bêta-lecteurs sur le tome 1 de Météorites. J’ai eu beaucoup de chance car, un mois plus tard, la plupart d’entre eux avaient réussi à lire le manuscrit et à m’en faire des retours détaillés.

Je voudrais aujourd’hui vous partager comment s’est déroulé le processus de bêta-lecture. Pour ce qui est de l’analyse des résultats, je le ferai sans doute dans un second temps.

Organiser la bêta-lecture de mon 2ème roman


Comment trouver ses bêta-lecteurs ?

Pour ce roman, j’ai fait appel à 8 personnes :

  • Mes 3 bêta-lectrices du Page de l’Aurore, qui avaient déjà fait un super travail et m’avaient beaucoup aidée à l’époque
  • 4 personnes qui se sont manifestées suite à l’appel lancé dans mon article 2 ans de blog. Il s’agit d’auteurs dont je suis le blog ou le compte Instagram. La plupart avaient lu et plus ou moins apprécié Le Page de l’Aurore et connaissaient mon style
  • 1 amie autrice qui (comme les 3 premières) suit mes démêlés avec l’écriture depuis de longues années

Ce panel était essentiellement féminin mais comportait tout de même un homme, que je remercie une fois de plus d’avoir apporté un peu de diversité 😉

J’ai été très touchée d’avoir autant de propositions spontanées car la bêta-lecture peut être une expérience bien chronophage et exigeante, surtout que mon roman fait plus de 100 000 mots.

Dans sa conception des bêta-lecteurs, l’autrice américaine Jenna Moreci recommande d’en avoir 10 par session. Mais elle les conçoit vraiment comme des « lecteurs-tests », chargés simplement de dire s’ils ont aimé ou non l’histoire, sans se prononcer particulièrement sur l’écriture. Dans mon cas, en revanche, tous mes BL sont des personnes qui écrivent elles-mêmes et qui avaient donc un œil très aiguisé sur les questions de rythme, de narration, de vocabulaire, etc.

J’ai donc trouvé que 8 bêta-lecteurs étaient un bon équilibre à ce stade. Cela représente beaucoup de retours à traiter, mais chacun avait une grande valeur car les approches différaient entre les uns et les autres :

  • Certains sont très rapides, d’autres moins, ce qui a permis de répartir les retours dans la durée
  • Une de mes BL s’est révélée beaucoup mieux informée que moi en navigation (et en crinoline)
  • Une autre m’a fait la surprise d’avoir des compétences en astrophysique… et notamment en météorites !
  • Et bien sûr, ces différentes personnes avaient des ressentis différents. À quelques exceptions notables près, chacun a apprécié ou reproché des choses différentes. Certaines détestent mon héroïne, d’autres l’ont trouvée intéressante voire attachante. Certaines se sont régalées en lisant la première partie, d’autres l’ont trouvée mortellement ennuyeuse. Certaines ont tiqué sur les noms propres, d’autres sur le registre de langue, etc.

Enfin, l’une de mes bêta-lectrices m’a proposé de relire en échange son propre roman, ce qui m’a permis d’être très consciente de ce que je demandais exactement à mes valeureux BL 🙂


Comment organiser la bêta-lecture ?

Mobiliser les bêta-lecteurs

Mes bêta-lecteurs s’étaient manifestés en octobre mais le manuscrit n’a pas été prêt avant fin décembre.

Avant de leur imposer mon pavé, j’ai commencé par envoyer le premier chapitre à chacun en leur indiquant la taille du roman, en donnant quelques indications sur les retours que j’attendais, le cadre de temps que j’avais en tête (idéalement 2 mois) et en leur demandant si ça les intéressait toujours. C’était aussi une façon de leur montrer mon style et mon type d’histoire pour voir s’ils accrochaient.

À ma grande surprise, ils ont tous répondu positivement !

Donner un cadre aux retours (ou pas)

Tiraillée entre l’approche de Jenna Moreci qui s’intéresse avant tout au ressenti du lecteur et celle de Stéphane Arnier qui se focalise sur leur compréhension, j’ai décidé de mélanger un peu les deux.

Je savais que certains de mes BL n’auraient pas envie de s’embêter à remplir un formulaire en plus du travail que je leur demandais déjà, je leur ai donc envoyé le manuscrit sans leur poser de question particulière.
En fonction de leurs retours sur le premier chapitre, j’ai aussi donné quelques aiguillages, notamment en demandant des retours sur le fond plutôt que sur la forme.Ils me faisaient généralement leurs remarques directement dans le manuscrit, soit tout au long du récit, soit à la fin du chapitre. Et une fois que je recevais leurs commentaires, je creusais un point ou un autre parmi ceux sur lesquels je m’étais noté de demander l’avis des BL (s’ils ne les avaient pas déjà relevés).

Pour d’autres, j’ai préparé un questionnaire de compréhension avec 2-3 questions par chapitre, du type : « Comment présenterais-tu tel personnage ?’, « Comment décrirais-tu la relation entre Machin et Truc ? », « Selon toi, pourquoi est-ce que l’héroïne fait telle action ? », etc. Cela m’a permis de confirmer que tous les ressorts de l’intrigue étaient bien compris. En revanche, ça a aussi révélé que les motivations de certains personnages (et notamment l’héroïne) n’étaient pas du tout comprises de la même façon par tous.

Envoyer le texte

J’ai fait le choix de ne pas donner tout mon texte d’un coup, mais de le découper en 4 parties que j’envoyais successivement. C’était un moyen de recevoir les premiers retours plus rapidement sans attendre que tout le manuscrit soit lu. Et je voulais aussi donner aux BL l’opportunité de me dire s’ils voulaient arrêter au milieu, faute de temps ou d’intérêt (heureusement, ils ne l’ont pas fait).

En revanche, quand je recevais un retour sur une partie, je tenais à y répondre le plus rapidement possible pour ne pas faire attendre mes chers relecteurs. Et ça n’a pas toujours été simple ! J’ai d’ailleurs fait une erreur grossière. Quand j’ai lancé la première salve de mails avec les premiers chapitres, c’était :

  • Quelques jours avant Noël, alors que je n’avais pas tous mes cadeaux
  • En plein pendant les grèves
  • Alors que je préparais un concert avec ma chorale, avec des répétitions tous les soirs à l’autre bout de Paris

J’ai donc passé quelques jours à courir pour rentrer chez moi et rouvrir mon PC tard dans la nuit, parce que j’avais vu que mes bêta-lecteurs m’avaient répondu et que je voulais lire leurs remarques, y répondre et leur envoyer la suite le jour-même.ça paraît tout bête, mais ça m’a vraiment épuisée. Alors que si j’avais attendu quelques jours de plus, j’aurais pu gérer tout ça de façon beaucoup plus simple.

Enfin, on apprend en marchant !


Comment traiter les retours des bêta-lecteurs ?

Pour l’instant, j’ai seulement lu les remarques que m’ont fait mes BL et je n’ai pas retouché à mon texte. Je souhaite d’abord attendre d’avoir reçu l’essentiel des retours et d’avoir aussi l’avis de mon éditrice, qui a la gentillesse de m’accompagner en détails sur mes romans.

Et puis comme j’ai déjà fait une grosse phase de corrections à l’automne, je n’avais pas le courage tout recommencer immédiatement.

Même formulés avec beaucoup de tact, les BL peuvent taper là où ça fait mal. Par exemple, souligner précisément les défauts de structuration qui me donnent le plus de fil à retordre. Ou bien me reprendre sur du vocabulaire, ou des incohérences dans les registres de langue, alors que je me croyais très douée sur la question ^^

J’ai aussi été très surprise et déçue de voir l’animosité que mon héroïne suscitait chez certains. Certes, le personnage est ambitieux et égoïste à la base, mais elle était parfois perçue comme carrément insensible, exaspérante, bornée, voire idiote. Ma pauvre Vïnchka !

Heureusement, mes BL sont aussi mes sauveuses (et sauveur) : elles m’ont donné plein de bonnes idées pour reprendre les parties qui posent problème. Il n’y a plus qu’à faire le tri dans leurs retours.

J’ai commencé à noter toutes leurs remarques dans un fichier Excel (pour changer) avec un onglet par relecteur. Je réarrangerai peut-être le tout à la fin pour les rassembler par chapitre. L’idée de ce tableau, c’est de m’assurer que je n’oublierai aucun commentaire, même ceux que je n’ai pas l’intention d’intégrer dans mes corrections. En revanche, ça prend un temps fou de faire tous ces copier-coller…

Mais je n’ai pas trouvé de meilleure solution pour l’instant. J’ai découvert la méthode intéressante de Lynda Guillemaud, qui propose d’imprimer le manuscrit avec le plus de remarques et d’y recopier toutes les autres… Mais outre que je n’aime pas trop l’idée d’imprimer 270 pages Word (ni d’avoir à les porter), je pense que ça me prendra encore plus de temps de reporter toutes les remarques à la main.

Si vous avez des suggestions, je suis preneuse !

En tout cas, encore un immense merci à mes bêta-lecteurs pour leur disponibilité et leur aide précieuse 🙂

Crédits image : Erol Ahmed on Unsplash

11 commentaires sur “Organiser la bêta-lecture de mon deuxième roman

Ajouter un commentaire

  1. Ah, tiens, moi j’aurais apprécié un questionnaire pour savoir un peu mieux quel genre de beta reading tu recherchais. J’ai relevé mes impressions générales mais je n’ai pas creusé à fond aucune d’entre elles, ne sachant pas si tu voulais qu’on se concentre sur un aspect particulier de ton travail.
    Sinon, je sais pas si c’est pertinent comme futur sujet d’articles mais moi je serais très curieuse de voir un comparatif détaillé entre beta readers. Parce que moi aussi je trouvais que tu étais magistrale dans le vocabulaire et le langage! Je suis intriguée! j’aimerais bien savoir où se situeraient ces supposées faiblesses, ça m’aiderait moi aussi en tant qu’auteur à ne pas commettre les mêmes erreurs, qui sait. Pareil pour Vinchka, je suis curieuse de savoir à quel point on peut comprendre et percevoir l’entité du personnage de façon différente d’un BL à un autre.

    Aimé par 1 personne

        1. (je me rends compte que j’avais écrit un commentaire sans te répondre directement, donc je ne sais pas si tu l’avais vu)
          Ooh coucou ! Je vais sans doute faire un article sur le fond des retours maintenant que j’ai traité la méthode, il me faut juste le temps de mettre de l’ordre dans tout ça.

          Pour le questionnaire c’était vraiment des questions de compréhension et, en général, les BL m’ont fait d’autres remarques très précieuses sur ce qui leur passait par la tête. Tes retours m’ont beaucoup intéressée aussi, c’est super d’avoir des impressions de lectrice à chaud et pas forcément formatés ! Parce qu’il y a beaucoup de choses qu’on m’a remonté alors que je n’y avais pas pensé, donc c’est difficile de vraiment cadrer l’exercice

          J'aime

  2. Quelque chose me dit que je vais m’inspirer de ce que tu as fait lorsque ca sera mon tour! 😀

    Qui a dit que Vïnchka était imbuvable! Je veux des noms! au bûcher! ^^’

    C’est vrai que c’est fou à quel point les retours et le ressentis peuvent être différents en fonction des lecteurs! Je pensais pas que ca serait à ce point là!

    Aimé par 1 personne

    1. Haha mais si je t’assure, ma pauvre Vïnchka s’est pris des insultes ! Mais j’espère que ça me permettra d’ajuster le tir pour que la majorité des lecteurs finaux l’apprécient 🙂

      Encore merci pour tout, j’espère que cet article t’aidera en retour !

      Aimé par 1 personne

  3. Merci pour cet article passionnant !
    Je n’ai encore jamais terminé de manuscrit, du coup je connais l’expérience de la bêta-lecture essentiellement du point de vue du bêta-lecteur, c’est très intéressant de découvrir le point de vue de l’auteur. J’espère qu’il y aura d’autres articles sur cette thématique, je me pose pas mal de questions. Comment tu fais quand il y a des retours qui se contredisent, par exemple. Comment tu priorises ? Par où tu attaques la réécriture ?

    Aimé par 1 personne

    1. Ce sont de très bonnes questions et je n’ai pas encore les réponses ! Mais je ferai certainement un article sur les avis que j’ai reçus et comment je les ai intégrés 🙂 Contente que ça t’intéresse en tout cas !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :