Comment créer une newsletter – 5 : Envoyer son premier mail

Comment envoyer des emails qui donnent envie d’être lus ?

Cet article est le 5ème et dernier de ma série consacrée aux newsletters. Retrouvez les épisodes précédents :

  1. Pourquoi créer une newsletter ?
  2. Comment définir la ligne éditoriale de sa newsletter ?
  3. Comment générer des inscriptions à sa newsletter ?
  4. Comment mettre en place un formulaire d’inscription efficace à sa newsletter ?

Nous y voilà ! C’est l’heure de lancer votre première campagne, c’est-à-dire votre premier email. Dans les conseils que je vais vous donner, je m’appuierai à la fois sur mon expérience de blogueuse, avec ma propre newsletter, et sur mes compétences professionnelles puisque j’envoie souvent des emails marketing dans le cadre de mon travail.

Comment créer sa newsletter : envoyer son premier mail

 


Sur la plateforme MailChimp (que je vous ai recommandée dans les précédents articles, d’autant que c’est la seule que je connaisse) rendez-vous dans l’onglet « Campaigns » et cliquez sur « Create Campaign ».

Choisissez « email » et donnez-lui un nom (vous serez la seule personne à voir ce nom-là, mettez ce que vous voulez du moment que vous pourrez vous y retrouver quand il y en aura 25, par exemple « Newsletter #1 – novembre 2019 »).*

 

Vous devez alors définir les éléments qui s’afficheront dans la boîte de réception de votre destinataire, avant même qu’il ait ouvert l’email.

Les paramètres de votre email

  • Votre cible : ce sera l’audience qu’on a définie avec l’article précédent
  • L’expéditeur (« From ») :
    • Name : quand on reçoit un email, il y a toujours un nom d’expéditeur associé comme « Doctolib », « La Poste » ou « SNCF ». Vous pouvez mettre votre nom complet (si vous voulez développer votre « marque » en tant qu’auteur), votre prénom (pour donner un ton plus personnel) ou votre pseudo/nom de plume. L’important est de choisir un nom que vos lecteurs reconnaîtront et qui inspirera suffisamment confiance pour qu’ils ouvrent l’email
    • Email address : indiquez l’adresse email sur laquelle les lecteurs pourront vous répondre. En effet, les emails envoyés par MailChimp fonctionnent comme des emails normaux, les destinataires peuvent y répondre pour partager leur ressenti ou répondre à vos questions éventuelles

> Astuce : Si vous avez créé une adresse email différente de votre adresse personnelle (par exemple lastreetlaplume@gmail.com), n’oubliez pas de la connecter à votre compte habituel pour que voir les messages que vous recevrez à cette adresse (dans Gmail par exemple, allez dans Paramètres > Comptes et importations > Ajouter un compte de messagerie)

 

  • Le sujet : très important ! Le sujet a beaucoup d’impact dans la décision d’ouvrir ou non votre email
    • Évitez d’être pris pour un courrier indésirable : sachez que les serveurs de messagerie (Gmail, Hotmail, Outlook etc.) ont tendance à se méfier des emails qui ressemblent trop à du spam. Ils vont donc parfois filtrer ceux dont le sujet comporte de multiples points d’exclamation ou des expressions comme « vous avez été sélectionné », « félicitations », « récompense », ou un montant en euros, et à les faire tomber automatiquement dans le dossier spam. Évitez d’utiliser ces formules dans vos sujets
    • Éveillez la curiosité de vos lecteurs. Au lieu d’un banal « mon bilan pour le mois de novembre », soyez plus subtil. Mettez par exemple en avant votre plus grande avancée du mois (ex : « Mon roman part en bêta-lecture ! ») ou bien soyez plus mystérieux (ex : « Je vous prépare des surprises » ou « Aujourd’hui est un grand jour »)
    • Si votre email porte sur un thème précis, concevez votre sujet comme le titre d’un article. Les formats « Comment faire pour XXX » ou utilisant des chiffres (« X erreurs à éviter quand… », « X conseils pour… », « Comment gagner Xh par semaine en… », « Gagnez XX abonnés à votre newsletter », etc.) donnent de très bons résultats
    • Faites court. Si votre sujet est trop long, il risque de ne pas s’afficher en entier
    • Évitez d’utiliser des emojis qui ne s’afficheront pas toujours bien sur tous les services de messagerie

> Astuce : Si vous hésitez entre deux formules, vous pouvez avoir recours à l’A/B testing. C’est une fonctionnalité très utile, surtout si vous avez une audience assez large. Le principe consiste à créer deux variantes d’un même email en changeant seulement un paramètre (le sujet, par exemple). Votre outil d’envoi d’email enverra chaque version à 5 ou 10% de votre audience puis, après avoir jugé au bout de quelques minutes laquelle fonctionne le mieux (en générant plus d’ouvertures de l’email par exemple), enverra la version gagnante au reste de votre audience. Malheureusement, cette fonctionnalité n’est pas incluse dans la version gratuite de MailChimp.

 

  • L’aperçu (« Preview text ») : c’est le petit texte qui s’affiche juste en-dessous de l’expéditeur, avant d’avoir ouvert l’email. Là encore, soyez courts et attisez la curiosité

Créer le corps de votre newsletter

Le design

Il est maintenant temps de réfléchir au design de votre email. Le design, c’est la façon dont vous allez structurer votre contenu.

Il peut être extrêmement simple : juste une colonne de texte, comme dans un email classique. Mais vous pouvez aussi l’agrémenter de divers éléments, comme :

  • un bandeau aux couleurs de votre blog
  • des titres et des sous-titres
  • un fond de couleur
  • des images
  • plusieurs colonnes
  • des CTA*

MailChimp propose des designs d’emails déjà préparés, déjà pleins d’images et de couleurs. Personnellement, je n’aime pas utilisé des templates trop formatés car je trouve qu’ils peuvent paraître impersonnels. Cela dit, rien ne vous empêche d’en utiliser un comme modèle et de le personnaliser. C’est surtout pratique si vous souhaitez vendre des produits (plutôt que simplement raconter votre vie) car ça vous donne tout de suite un design clair et bien conçu.

De même, je ne recommande pas forcément l’utilisation de plusieurs colonnes car ça ne rend pas la lecture très agréable (quand on lit l’email sur mobile, il faut souvent scroller de bas en haut pour atteindre la colonne suivante). Cependant, j’ai déjà vu cette mise en page utilisée par des autrices qui souhaitaient donner certaines informations (par exemple leur lecture du moment) sans les mettre aussi en avant que le contenu principal de leur newlsletter.

Le contenu

Une fois que vous avez choisi un design, quel qu’il soit, vous pouvez (enfin !) rédiger votre email. L’interface de MailChimp vous permet très facilement d’ajouter ou enlever des blocs de contenu (textes, images, boutons, vidéo, etc.).

Si vous ne savez pas quoi écrire à ce stade, je vous renvoie au 2ème article de cette série : quel contenu pour votre newsletter ?

Ou alors, vous pouvez aussi vous inscrire à ma propre lettre d’information pour découvrir ce que j’y raconte 😉 Spoiler : ça parle d’écriture et de tenir un blog. Cliquez ici si vous voulez en savoir plus.

> Astuce : pensez à structurer votre contenu, surtout s’il est long. Lire un gros bloc de texte noir sur blanc est assez monotone. N’hésitez pas à mettre des titres et des sous-titres de couleur : ça permet à votre lecteur de survoler rapidement votre email et de décider si le contenu l’intéresse suffisamment pour s’y plonger. Sinon, vous risquez d’être confronté à l’effet « Too long, didn’t read » (« trop long, j’ai pas lu »), c’est-à-dire la flemme de s’attaquer à la lecture d’une une montagne de texte.

 

J’utilise assez souvent le séparateur pour tracer une ligne grise entre deux paragraphes quand ma newsletter devient trop longue.

MailChimp intègre toujours un pied de page automatique qui propose à vos lecteurs un lien de désinscription, vous n’avez donc pas à vous soucier de paramétrer ça.

Note : si vous essayez de supprimer quoi que ce soit dans MailChimp, il vous en demandera une confirmation qui vous donnera la délicieuse impression d’être un Cyberman ❤️


Envoyer votre email

Une fois que vous avez rédigé et préparé votre email, pensez surtout à :

  • Le passer au filtre d’un correcteur orthographique comme Antidote pour éviter les coquilles (et si vous n’avez pas Antidote, creusez cet article pour trouver une alternative gratuite)
  • Utiliser l’INDISPENSABLE fonction de l’email test. Le principe est d’envoyer une version de votre newsletter à vous-même pour la vérifier avant de la diffuser à vos dizaines ou centaines de contacts. Je tiens à souligner à quel point c’est important : à chaque fois, je repère des lourdeurs et des coquilles. Chaque fois. Ça vous permet aussi de vérifier des choses comme « la taille de police est-elle suffisante ? » ou « est-ce que le preview text est assez court ? »

 

Votre email est prêt ? Bravo ! Vous êtes arrivé au bout du chemin 🙂

Vous n’avez maintenant plus qu’à choisir entre envoyer votre lettre d’information immédiatement ou bien la programmer pour un autre moment (par exemple tôt le matin, pour que vos lecteurs la découvrent dans le métro).

Vous pourrez ensuite suivre les résultats de votre campagne : le nombre de personnes qui auront ouvert l’email, ceux qui auront cliqué sur les différents liens (si vous en avez intégré), etc. MailChimp propose une fonctionnalité pour renvoyer automatiquement votre email 48h après à ceux qui ne l’ont pas ouvert – je ne l’ai jamais testée, je trouve ça un peu trop insistant.


Voilà, c’est terminé !

Enfin… Jusqu’au prochain numéro de votre newsletter.

Merci de m’avoir suivie dans cette série d’articles un peu éloignés de mes thématiques habituelles. J’espère que ça vous a plu !


Glossaire :

  • CTA : « Call To Action », Appel à l’Action. Il s’agit des gros boutons colorés sur lesquels l’utilisateur est invité à cliquer pour effectuer une action. Par exemple « Ajouter au panier », « S’abonner », etc.

 

Crédits image : sue hughes on Unsplash

5 commentaires sur “Comment créer une newsletter – 5 : Envoyer son premier mail

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :