Mes blogs et illustrateurs préférés #2 : « My Life As A Background Slytherin », « Laurel »

Bonjour à tous ! J’espère que vous avez bien profité des premiers ponts de mai et de vos vacances éventuelles 🙂 Me revoici après de splendides vacances qui me rendent déjà nostalgiques ❤️ Mon vieil ordinateur est plus lent que jamais, je mets environ 10 minutes à ouvrir la moindre page web, mais je suis heureuse aussi de vous retrouver ! J’espère que je vous ai terriblement manqué aussi (on y croit) ?

Je poursuis aujourd’hui la série des blogueuses et illustratrices qui m’inspirent et me font rire, en vous présentant deux créatrices au style très différent : Emily McGovern, autrice de My Life As A Background Slytherin (en anglais), et Laurel.

Parmi mes blogs & illustrateurs préférés : My Life As A Background Slytherin, et Laurel

Emily, Serpentard de l’ombre

Je connais My Life As a Background Slytherin principalement par Facebook, où un nouveau dessin est posté chaque semaine. Cette petite BD au ton très humortisitique et inspirée d’Harry Potter raconte les (non)-aventures d’Emily, une élève de Serpentard dans la même année que Harry, Draco et compagnie. L’idée derrière ce concept de « background Slytherin » est de donner une voix aux élèves dont J.K. Rowling ne parlait qu’à peine, la masse de l’ombre qui n’avait pas de nom mais faisait ses études à Poudlard sans (trop) se préoccuper des mages noirs. Emily est secrètement amoureuse de Draco et fait tout ce qu’elle peut pour devenir proche de lui et l’assister dans ses plans machiavéliques – même si elle est complètement à la ramasse. Je vous rassure : on est loin, très loin de la Mary-Sue !

Background Slytherin - Emily et Draco - Badges
Passion badges ❤

 

Dans la BD, on croise aussi une « background Ravenclaw », l’insupportable Je-Sais-Tout Wanda qui pointe toutes les incohérences de la série ; l’adorable « background Hufflepuff » Kevin et tous ses copains à chlorophylle ; et Violet, la « background Gryffindor » assez chill.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

J’ai aussi une passion pour les représentations complètement extravagantes et délirantes de Severus Snape et Lucius Malfoy, 100% drama queens tous les deux et clairement en compétition pour le concours de fabulousness.

 

 

 

Mais c’est sans compter Dumbledore

Slytherin50_dumbledore.jpg

J’aime vraiment beaucoup ces BDs et elles me font sourire toutes les semaines 🙂 Le meilleur, c’est qu’on peut soutenir l’illustratrice Emily McGovern sur Patreon pour avoir accès à un 2ème comic en bonus ! Une contribution de 1$ par mois suffit, et vu le nombre de fou-rires que m’ont valu ces BDs, je trouve ça plus qu’honnête.

Laurel, mi-Californienne mi-Bretonne

Dans une toute autre ambiance, j’aime aussi les dessins de la blogueuse française Laurel. J’ai parfois l’impression que tout Internet a découvert l’existence de Laurel avant moi, personnellement je ne connais son blog que depuis 6 mois mais j’ai été passionnée par ses histoires. Donc s’il y en a d’autres au fond de la salle qui sont à la traîne, bienvenue au club !

Laurel est principalement connue pour sa BD Comme convenu, racontant l’histoire (basée sur des faits réels) d’un couple qui rejoint une start-up de jeux vidéos, part en Californie en croyant vivre le rêve américain, et se fait complètement exploiter par leurs associés. J’ai trouvé cette histoire très intéressante pour tout ce qu’elle permet de découvrir : le monde du jeu vidéo et la création d’un jeu avec le travail qu’il y a derrière, la vie quotidienne d’expats en Californie, et les ressorts tordus de la nature humaine. La BD a été publiée page après page sur le blog de Laurel et est accessible en intégralité sur un site dédié. Sa publication en deux tomes a fait l’objet d’une campagne de financement participatif sur Ulule qui a marqué l’histoire du secteur, avec des résultats exceptionnels (270 000€ pour le premier tome !).

Aujourd’hui Laurel travaille sur une nouvelle BD, Californid, où elle raconte 3 années de sa vie aux Etats-Unis et qui est elle aussi diffusée progressivement sur son blog. Il est possible de découvrir les planches en exclusivité chaque semaine en soutenant Laurel sur Tipeee (une plateforme équivalente à l’américain Patreon) – sur sa page, elle explique d’ailleurs très bien en quoi il est difficile pour les auteurs de BDs de se rémunérer aujourd’hui simplement avec la vente d’albums, et pourquoi ces nouvelles formes de mécénat deviennent nécessaires pour les artistes.

Je trouve qu’il est très important de faire connaître ces systèmes. Aujourd’hui, avec l’abondance de contenus (et de piratage) sur internet, on a l’impression que tout est gratuit, mais derrière toutes ces œuvres et tous ces dessins il faut se rappeler qu’il y a des artistes qui ne se nourrissent pas que de likes. J’ai découvert Comme convenu trop tard pour participer à la campagne Ulule, mais après avoir lu l’intégralité de la BD il me paraissait normal de donner une petite rémunération en échange, et Tipeee est très bien pour ça.

J’espère que ça vous a plu de faire ces découvertes ! 😄

Vous pouvez retrouver ici l’épisode 1 de la série : Wait but Why et C. Cassandra

L’épisode 3 : « D’Encre et de Sel » et « Shen Comix »

 

Crédits image : Justin Veenema on Unsplash

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :