Lu récemment : Terremer, d’Ursula Le Guin

Ce livre m’a été offert à Noël dernier par une de mes amies. J’en avais déjà entendu parler à travers le MOOC fantasy de l’Université d’Artois, dont un épisode listait les jalons principaux de l’histoire du genre (au final je n’ai jamais terminé ce MOOC d’ailleurs, c’est un peu dommage …). Voilà comment Anne Besson, dans le MOOC, décrit Terremer : « l’idée première est celle d’un univers fait d’îles et d’une magie du langage, où connaitre le « vrai nom » des choses et des êtres permet d’en contrôler l’essence ». C’est un concept qui m’a toujours fascinée, et je l’avais noté dans ma PAL depuis deux ans.

Couverture du roman Terremer, d'Ursula K. Le Guin

Le livre que j’ai lu regroupe trois petits romans : Le Sorcier de Terremer, Les Tombeaux d’Atuan, et L’Ultime Rivage, tous trois publiés entre 1968 et 1972. Je crois qu’il existe encore quelques autres romans et nouvelles dans le Cycle de Terremer, ainsi qu’une adaptation par Miyazaki à laquelle je jetterai peut-être un œil un jour, même si (ne me jetez pas de pierres svp) je ne suis vraiment pas très fan de Miyazaki.

De quoi ça parle

L’histoire est d’abord celle de Ged, un jeune éleveur de chèvres d’une île reculée qui découvre ses pouvoirs, et part apprendre à devenir sorcier aux côtés de puissants mages. Là, on lui enseigne comment maîtriser les sortilèges d’illusion, les changements de forme, et la liste interminable des vrais noms des choses. Mais Ged est orgueilleux, jaloux d’un autre apprenti, et la démonstration de force qu’il essaiera de faire se retournera contre lui de façon terrible. Il vivra ensuite de grandes aventures, notamment parmi des dragons, pour réparer le mal qu’il a causé.

 

Dans les deux livres suivants, Ged est toujours vivant mais il n’est plus le personnage principal. Il a gagné en âge et en sagesse. Les Tombeaux d’Atuan évoquent l’histoire d’une petite fille, Tenar, choisie pour devenir la prêtresse des puissances les plus ténébreuses de l’univers, les Innommables. Enfin dans L’Ultime Rivage, un jeune prince accompagne Ged à la recherche du mal mystérieux qui fait disparaître la magie du monde …

Impression générale

J’ai vraiment bien aimé cette histoire ! Elle se lit très agréablement. Cependant, le style d’écriture est particulier et on sent bien qu’il s’agit d’un roman qui a été écrit il y a quelques décennies. Il y a quelque chose dans le rythme, dans les valeurs portées par l’histoire, dans les péripéties, qui rappelle beaucoup la noblesse et la mélancolie des écrits de Tolkien. Ce n’est pas du tout du Trône de Fer sanglant, plein d’action et réaliste. Ici les personnages principaux ont un sens moral aiguisé (qu’ils acquièrent parfois au travers d’épreuves) et suivent souvent une quête du Bien contre le Mal.

Au début, ce style m’a un peu déroutée : avec cet effet de légende lointaine, j’avais d’abord l’impression de lire un prologue. C’était particulièrement frappant du fait que les premières années de vie du héros sont racontées très rapidement, comme si l’autrice brossait le tableau avant d’attaquer le fin du sujet. Sauf que le prologue ne s’est jamais terminé. Mais je me suis progressivement habituée à ce style.

Par ailleurs, il n’y a pas du tout de romance (ou alors très, très vaguement suggérée), ce qui plaira aux gens qui y sont allergiques !

Ce que j’ai le plus aimé

  • L’univers est intéressant : il y a une carte au début du livre qui présente toutes ces îles éparpillées et donne l’impression qu’on a affaire à un simple archipel, alors qu’en fait on découvre au fil de la lecture que les distances entre chaque îles sont très importantes, et que traverser toute la carte est une véritable odyssée. Ursula Le Guin a réussi à donner à toutes ces îles leur identité propre, leur histoire, leur culture, il y a une vraie richesse dans les descriptions de ces mondes
  • Le personnage de Tenar dans Les Tombeaux d’Atuan m’a vraiment plu, je l’ai trouvée pleine de subtilité et loin des caricatures que sont fréquemment les personnages féminins en fantasy. Elle est à la fois pleine de respect pour les dieux qu’elle sert et orgueilleuse vis-à-vis des autres prêtresses qui lui sont inférieures. Elle a été élevée toute sa vie dans une atmosphère mystique, plein de rituels majestueux, mais elle garde la simplicité de se faire une amie joyeuse et bien plus terre-à-terre. Plus l’histoire avance, et plus on sent le tiraillement entre ce que qu’on l’a formatée à penser et ce que sa conscience lui souffle, c’est très bien amené
  • Les dragons sont très chouettes ♥ Ils me font penser à ceux de Robin Hobb : intelligents, très hautains dans leur genre mais pas fondamentalement mauvais

Ce que j’ai moins aimé

A vrai dire … Il n’y a rien qui m’ait vraiment dérangée dans ce roman. J’ai seulement mis un peu de temps à m’habituer au style et à rentrer dans l’histoire, mais par la suite j’ai beaucoup apprécié cette lecture 🙂

Note finale :

4/5 🙂

Grille d'évaluation : 4/5

Je vais ranger sans hésiter ce roman dans ma bibliothèque de bons classiques de la fantasy, et je lirai avec plaisir les autres romans d’Ursula Le Guin !

Publicités

6 commentaires sur “Lu récemment : Terremer, d’Ursula Le Guin

Ajouter un commentaire

  1. Ursula est une auteur dont j’entends énormément parler en ce moment. J’ai l’impression qu’elle est « redécouverte » depuis quelque temps. Et donc elle m’intrigue de plus en plus. Je me note ce bouquin et qui sait, je vais peut être renouer un peu avec la fantasy !

    Aimé par 1 personne

  2. Ah, j’ai moi aussi fait ce MOOC ! Et je ne l’ai jamais terminé non plus… L’assignment final ne me plaisait pas trop, de mémoire, et j’ai eu du mal à me motiver. Mais c’était très intéressant ! Je me souviens avoir lu un roman d’Ursula K. Le Guin, L’autre côté du rêve, et je n’avais pas trop aimé. J’avais trouvé ça bizarre, complètement farfelu. Je n’avais pas du tout saisi le propos du livre. Est-ce que tu l’as lu, par hasard ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :