Le plaisir des lettres (en écrire et en recevoir)

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître : l’époque où, pour prendre des nouvelles des gens qu’on ne voyait pas souvent, on leur envoyait des lettres. De vraies lettres manuscrites, avec du beau papier à lettres, un stylo-plume, une enveloppe, un timbre, et toutes ces choses terriblement désuètes. Aujourd’hui, c’est à peine si la tradition des cartes postales survit : quelques mots écrits à la va-vite sur un demi-rectangle pour dire qu’il fait beau et que c’est super les vacances.

Je ne dis pas ça pour critiquer, j’aime beaucoup les cartes postales. Mais j’aime aussi les cartes de vœux, et j’aime surtout les lettres. Cela fait quelques années qu’avec une poignée d’amies aussi rétrophiles que moi, nous nous sommes mises à nous envoyer des lettres de temps en temps. Juste pour se poser un petit peu et retrouver le plaisir de choses plus vraies, plus simples, plus essentielles.

alvaro-serrano-133360_lettres.jpg

Prendre le temps

Gratter 2, 3 ou 4 feuilles de papier prend plus de temps qu’envoyer un message sur WhatsApp. Les géants d’internet ne sont pas là pour vérifier tout ce qu’on fait et en informer aussitôt la terre entière. Par cette singularité, la réception et l’écriture de lettres deviennent comme des petites cérémonies.

L’écriture, d’abord, est chronophage. Je peux parfois laisser une lettre attendre plusieurs semaines avant d’y répondre, le temps de trouver un week-end libre où je pourrai me poser une heure à mon bureau (avec un thé et la musique de Pride & Prejudice, pour bien faire les choses 😉), prendre le temps de réfléchir et de dire tout ce qui est important pour moi. Quand on sait qu’à une époque, certaines femmes (et hommes) passaient l’essentiel de leur journée à traiter leur correspondance, je comprends mieux pourquoi.

Une fois la lettre envoyée et en attendant sa réponse, on réapprend à s’armer de patience. On sait que pour notre destinataire comme pour nous, il faudra le temps de recevoir la lettre, de la lire, d’y réfléchir, de se poser (une fois, ou deux, ou plus) pour y répondre, de la renvoyer à travers le pays … La réponse arrive toujours quand on ne s’y attend plus, et c’est une très jolie surprise de la trouver dans sa boîte aux lettres au milieu des pubs, des relevés bancaires et des factures. Parfois, si je récupère mon courrier trop tard ou en étant pressée, je vais laisser la lettre de côté pour être sûre de pouvoir lui accorder toute mon attention. Une lettre peut être un bel objet : on y met des dessins, des décorations, des fioritures, qui sont plus longues à tracer qu’un emoji. La personne qui l’envoie a eu tant de choses à dire qu’on ne peut pas se contenter d’y jeter un vague coup d’œil devant Netflix.

 

Prendre du recul

Lire une lettre, même envoyée par quelqu’un à qui on parle virtuellement tous les jours, c’est le moment de retrouver une autre personne, une personne plus réelle, plus entière, et qu’on connaît mieux que par bribes.

Quand on décide de consacrer plusieurs pages à parler de soi, de ce qui nous touche, on est forcément amené à se confier davantage. Ce sentiment est renforcé par le fait que, comme tout ça prend du temps, je n’envoie finalement que 3 ou 4 lettres par an à mes correspondantes. Il faut repenser à tout ce qu’il s’est passé depuis sa dernière lettre.

Ecrire une lettre, c’est l’occasion de faire un pas en arrière et de ne pas seulement regarder son actualité personnelle du jour ou de la semaine, mais de voir comment tout ça s’inscrit dans la grande fresque de nos vies. C’est essayer de trouver un sens plus profond à ce qu’on vit : comprendre ce que ça signifie vraiment pour nous, comprendre dans quelle direction ça nous mène. Parfois, on se retrouve à écrire des choses qu’on n’était même pas conscient de penser.

Pour cette raison, j’aime aussi beaucoup envoyer des cartes de vœux : cela fait quelques années que j’en écris systématiquement à quelques personnes. Je trouve ça beaucoup plus personnel et touchant que la tradition de dire « Bonne année, meilleurs vœux ! » à toutes les personnes qu’on croise entre le 15 décembre et le 31 janvier, alors qu’on n’a aucune idée de ce qu’ils prévoient pour l’année ni de ce que sont leurs vœux. J’écris mes cartes à des personnes que je connais très bien, même si on se parle tous les jours : je sais quels sont leurs rêves et leurs grands objectifs, je sais tout ce que l’année écoulée a représenté pour elles, j’ai une idée de ce qui les attend pour la suite et mes vœux pour l’année à venir sont vraiment sincères. En plus, les cartes de vœux sont des objets très jolis

 

Avez-vous aussi gardé l’habitude d’envoyer des lettres à certaines personnes ? Ou bien pensez-vous que la Poste est vouée à mettre la clé sous la porte dans quelques années à peine ? Le débat est ouvert !

 

Crédits image : Álvaro Serrano on Unsplash

 

Publicités

2 commentaires sur “Le plaisir des lettres (en écrire et en recevoir)

Ajouter un commentaire

  1. Comme tu le sais, je suis grande adepte des lettres.

    Chose rigolote : quand j’étais au lycée, avec mes ‘meilleures’ amies ont s’écrivait des lettres pendant nos cours, surtout quand on n’était pas dans le même cours. J’en ai gardé beaucoup (d’autres ont été brûlée pour signifier une rupture.)

    J’aime aussi écrire de très longs emails mais ça manque le côté intime des lettres manuscrites. J’ai d’ailleurs une lettre dans mon sac que j’étais sensée envoyer hier !

    Mais comme tu le dis, c’est plus intime, plus réel. Je dirai même qu’écrire à des gens que l’on voit quotidiennement est aussi une bonne idée, pour dire les choses qu’on arrive pas à dire.

    Bref. J’adore les lettres ! Je pense que les gens écriront toujours des lettres manuscrites, surtout quand on sait que nos emals ne sont pas à l’abris d’un regard indiscret. Bien sûr des lettres manuscrites peuvent aussi être interceptées mais ça demande plus d’effort. Et au delà de ça, on envie de sortir du technologique de temps en temps, de vivre un moment plus privé ou déconnecté, sans être déconnecté du monde. Et bien les lettres sont parfaites pour ça.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :